Lifestyle

Tonbo au cœur du Yamato – Aki Shimazaki

Revue livresque : Tonbo au cœur du Yamato – Aki Shimazaki

 

Comme vous avez pu le voir dans le titre, je vais vous faire la revue du livre d’Aki Shimazaki – Tonbo au cœur du Yamato. Si par après vous avez la moindre question, n’hésitez pas. N’oubliez pas de commenter cet article pour me donner votre avis.

tonbo

Au moment de l’achat…

Je l’ai acheté lors de la fermeture d’une hyper-librairie près de chez moi, vu qu’elle fermait, les prix étaient bradés. Ce livre coûte normalement 6,70€ et je l’ai eu à moitié prix, à 3,35€ donc. J’ai été attiré par sa couverture au ton mauve, rose et turquoise avec de jolies libellules. Le résumé m’a plu et je l’ai donc acheté, chose que je ne regrette absolument pas.

Mon avis

C’est un très joli livre, assez simple à lire et court, il faut 112/113 pages + 1 page et demi de glossaire pour les mots en Japonais. Je l’ai lu d’une traite au soleil aujourd’hui, il m’a beaucoup plus, je n’avais jamais lu de littérature japonnaise. C’est roman qui se déroule au Japon, on suit la vie de Nobu Tsunoda qui tient le juku* Tonbo. Un jour, il reçoit la visite inattendue d’un ancien élève de père, qui va l’éclairer sur une sombre partie de sa jeunesse. Tonbo (signifiant libellule) aborde des thèmes durs, tels que le suicide, le déshonneur, le harcèlement ou encore le sens morale et surtout la relation entre tourmenteur et sa victime, tout en finesse. Ce qu’il le rend simple sans être simpliste et dur sans être horrible.


 

Résumé

« Contraint de quitter la grande compagnie Goshima, Nobu a fondé un établissement privé de cours préparatoires au lycée, le juku Tonbo, qui connaît une belle réussite. Il reçoit un jour la visite inattendue d’un homme qui fut lui-même un élève de son père, lequel s’est suicidé quinze ans plus tôt dans la tourmente suivant la mort d’un lycéen rebelle. Cette rencontre permettra à Nobu de jeter un nouvel éclairage sur un sombre épisode de sa jeunesse. »


 

Citations

« Perdre son travail, ce n’est pas seulement perdre de l’argent. C’est aussi perdre sa confiance en soi et son but dans la vie. »
« Être vivant est en soi une chose extraordinaire. »


 

L’auteure

Aki Shimazaki est une écrivaine québécoise, née en 1954 à Gifu au Japon. Elle a immigré au Canada en 1981 et vit à Montréal depuis 1991.


 

Note

8,5/10


 

En gros…

Tonbo au cœur du Yamato de Aki Shimazaki m’a transporté, je vous le conseil vivement.

 

Et toi, quel est le dernier livre que tu as lu?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

Vous pourriez aussi aimer

2 Comments

  • Reply Grâce Minlibé

    C’est fou !!!!!! Je suis en train de lire un livre de Aki Shimazaki!!!! C’est ma première rencontre avec la littérature japonaise, je n’en suis qu’aux premières pages mais j’aime beaucoup.

    Grâce Minlibé
    Auteur de Chimères de verre

    28 juillet 2015 at 13 h 59 min
    • Reply Chloé

      Une vraie et bonne coïncidence !

      28 juillet 2015 at 14 h 16 min

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.